Panama

Voyage au Panama

Amérique latine Panama

Visiter
le Panama

Reliant l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud, le Panama est un isthme tropical volcanique bordé de chaque côté par les océans Pacifique et Atlantique. Si la réputation du pays s’est construite dès 1904 autour du célèbre canal de Panama, point névralgique du commerce international que l’on observe du haut des écluses de Miraflores depuis la capitale, le Panama ne se découvre pas seulement par son Histoire coloniale, mais avant tout pour ses paysages grandioses et ses fonds marins préservés.

À mi-chemin entre les forêts luxuriantes du Costa Rica et le bassin caribéen, le Panama, riche de plus de 1500 îles et de deux volcans dont le Baru, point culminant du pays à 3474 mètres d’altitude, est une destination qui ravira à la fois les randonneurs aguerris, les passionnées de faune et de flore sauvages mais également les voyageurs en quête d’escapades insulaires et de robinsonnades des temps modernes…

À Panama City, capitale moderne au charme colonial, on découvre le quartier de Casco Viejo jusqu’au palais présidentiel, bijou d’architecture témoin de la période néoclassique, avant de s’engouffrer à l’ombre des bougainvilliers, dans les cafés historiques de la capitale aux sourires accueillants. En dehors des villes, le Panama regorge de forêts sèches, mangroves et jungles tropicales, qui abritent de nombreuses espèces et mammifères caractéristiques de l’Amérique centrale dont l’agouti et le jaguar. Au large de la côte Pacifique, on découvre un archipel préservé aux fonds marins colorés, passage migratoire de la baleine à bosse ; tandis que près de la côte Est, au cœur de la jungle, on part à la rencontre des communautés locales d’Indiens Embera au mode de vie traditionnel, que l’on découvre à l’occasion d’une rencontre authentique sous le signe de l’humilité et de la simplicité.

Bienvenue au Panama, une destination encore confidentielle aux mille et un visages, entre nature, culture et paradis insulaires…

 

 

3 bonnes raisons de partir au Panama :

 

Pour ses paysages naturels et sa faune exceptionnelle

Le Panama dispose d’une grande diversité de paysages allant de la forêt tropicale aux plages de sable fin ; des archipels paradisiaques aux montagnes volcaniques. Chaque écosystème abrite une faune et une flore qui lui sont propres et que l’on peut observer à l’occasion d’une randonnée autonome ou avec un guide ; ou bien d’une plongée sous-marine, notamment dans l’archipel de Bocas del Toro, sur l’île de Coiba, ou sur terre dans la vallée d’Anton ou dans le parc national de Soberania.

 

Pour ses plages paradisiaques

Le Panama possède près de 2500 km de côtes qui se déploient sur l’océan Pacifique et sur la mer des Caraïbes. Les deux côtes, d’environ 1250 km chacune, offrent de nombreuses plages, point de départ pour des activités sportives telles que le surf, le canoë, la plongée ou la pêche. Parmi elles on citera, entre autres, la playa Estrella, connue pour ses centaines d’étoiles de mer qui bordent le littoral ; la playa Santa Catalina et ses vagues généreuses ; ou encore Cayos Zapatilla, un paradis composé de deux îles sauvages à l’eau turquoise et aux nombreux palmiers. On citera également les îlots, criques et plages des archipels de San Blas et Las Perlas, idéaux pour une retraite sportive ou balnéaire, sous le signe du repos et de la détente.

 

Pour sa culture et son histoire

A l’instar de la plupart des pays d’Amérique latine, le Panama dispose d’une histoire riche, que l’on découvre à travers ses sites archéologiques, témoins de l’occupation aborigène précolombienne ; mais également au sein de la vieille ville de la capitale, d’époque coloniale, et du célèbre canal de Panama. En dehors des villes, on part à la rencontre de plusieurs groupes ethniques amérindiens, notamment les Kuna de l’archipel San Blas et les Embera, à l’Est du pays, qui partagent avec enthousiasme leur mode de vie et leur culture indigène.

 

 

Que faire au Panama ?

 

Le Panama Central

Au sein de Panama City, capitale moderne aux nombreux gratte-ciels, on découvre l’histoire naturelle de l’isthme du Panama et de la planète au Biomuséo, un musée conçu par l’architecte Frank Gehry, avant de se rendre au canal du Panama, impressionnant ouvrage technique et véritable moteur économique du pays puisqu’il relie l’océan Atlantique au Pacifique. Dans le quartier de Casco Viejo, appelé également Casco Antiguo, celui des premiers conquistadores et de leurs forteresses, on se promène dans des ruelles pavées de briques rouge à la découverte de nombreuses églises et bâtisses coloniales aux influences espagnoles. Enfin, on découvre le Panama précolombien au cimetière d’El Caño, un site archéologique célèbre pour ses monolithes et ses nombreux artefacts en or.

 

La province de Chiriquí

A l’ouest du pays, dans une région qu’on appelle le “grenier” du Panama, on navigue à travers les cultures de canne à sucre, de banane et de café à la découverte des plus importants parcs nationaux du pays comme le parc international de La Amistad, un paradis de faune et de flore considéré comme le point de rencontre biologique de l’Amérique du Nord et du Sud.

On se dirige ensuite vers la cordillère de Talamanca via le Sendero Los Quetzales pour une randonnée sur le volcan Baru, sommet du pays qui offre une vue panoramique sur les deux océans, et qui abrite le célèbre quetzal, un oiseau emblématique d’Amérique Centrale.

 

Sur la côte Caraïbes

Au nord du Panama, la côte caribéenne se déploie en de nombreux archipels paradisiaques comme Bocas del Toro à l’ouest, haut lieu de la plongée sous-marine et du surf. Là, depuis la terrasse privée d’une villa en front de mer, on goûte à l’ambiance “surf and chill” auprès des populations locales.

Puis on met les voiles à l’Est en direction de l’archipel de San Blas, une constellation de près de 350 îlots en pleine mer des caraïbes. Le pieds à terre, on rencontre les Indiens Kuna, un peuple de pêcheurs-navigateurs qui habite certains des 365 îlots coraliens de la région et qui perpétue un mode de vie traditionnel, aux antipodes du monde moderne.

 

La région du Darién

A l’est du pays, le parc national du Darién, inscrit au patrimoine de l’UNESCO, est une zone faite de marais et de forêts tropicales qui abrite de nombreuses espèces rares telles que l’aigle harpie et le jaguar. A l’occasion d’un séjour auprès des communautés amérindiennes, on découvre une faune et une flore endémique et préservée, pour une aventure hors des sentiers battus.

 

Au large de la côte Pacifique

Située au sud du Panama, la côte Pacifique offre de nombreuses îles aux réserves naturelles terrestres et sous-marines préservées qui abritent une faune variée. Dans le parc national de Coiba, sur l’île éponyme et aux abords, on observe des colonies d’iguanes verts, des requins ou des baleines à bosse, selon la saison.

Enfin, plus à l’Est, dans le Golfe de Panama, on découvre les fonds marins de l’archipel de Las Perlas, paradis des plongeurs mais également des amateurs de pêche sportive, qui se rendront à Twenty Fathom, une zone réputée pour sa concentration de mahi mahi.

 

 

Quand partir au Panama ? Bien organiser son circuit au Panama :

 

Le Panama jouit d’un climat tropical rythmé par une saison sèche, qui s’étend de janvier à avril, et une saison humide, de mai à novembre. En moyenne, les températures avoisinent les 30 degrés tout au long de l’année, bien que les températures restent plus tempérées au centre du pays que sur les côtes. Les pluies sont, quant à elles, plus abondantes en saison humide sur la côte caribéenne que sur la côte pacifique. Le Panama n’est pas impacté par les cyclones.

Les voyageurs qui souhaitent axer leur circuit autour de visites culturelles et d’activités en extérieur doivent privilégier la saison sèche. La saison humide est quant à elle caractérisée par une atmosphère plus lourde avec des orages récurrents dans l’après-midi et des précipitations en moyenne plus importantes. En revanche, il s’agit de la période idéale pour l’observation de la faune et de la flore.

A noter que dans les régions les plus en altitude, au sein du Parc National du volcan Baru par exemple, les températures et les précipitations sont plus fluctuantes même pendant la saison sèche.

 

 

Bien préparer son voyage au Panama

 

Afin de profiter de son expérience de voyage au Panama il est important de prévoir certains éléments avant le départ selon la période choisie, pendant la saison sèche ou la saison des pluies.

Les voyageurs qui souhaitent parcourir les parcs nationaux pendant la saison humide privilégieront des vêtements amples et imperméables ainsi que des chaussures de randonnée légères. Les voyageurs en quête de farniente sur les côtes du pays devront quant à eux prévoir des vêtements plus légers mais capables de les protéger du soleil ou d’éventuelles piqures de moustiques.

En ce qui concerne les voyageurs qui souhaitent se rendre dans les régions du centre du pays, au relief plus important, pensez à emporter quelques vêtements chauds, utiles aux premières heures de la journée et après le coucher du soleil, lorsque les températures seront plus fraiches.

Lire la suite Lire moins

Construisons ensemble votre plus beau rêve d’ailleurs !

Que faire au Panama ?

Les experts Club Faune Voyages, vous dévoilent les incontournables de votre voyage au Panama.

Ciudad de Panamá

Découvrir les deux visages de la capitale panaméenne, de la modernité de ses gratte-ciel à l’héritage colonial européen de Viejo, inscrit au patrimoine de l’UNESCO.

Volcan Baru

Admirer par temps clair un panorama unique sur les océans Atlantique et Pacifique depuis le volcan Baru, plus haut sommet du pays parsemé de plantations de café.

Fortifications de Portobelo

Découvrir l’un des principaux “ports des Amériques” de la Couronne d’Espagne et ses forteresses englouties par la végétation tropicale de la baie de Portobelo.

Golf de Chiriqui

Naviguer parmi les trésors naturels de la côte Pacifique depuis la réserve marine de Coiba, ses forêts de mangroves et son immense barrière de corail qui abrite plusieurs espèces de requins.

Canal de Panama

Suivre le cours du canal de Panama et de ses écluses à la découverte d’un projet historique à la réalisation herculéenne et destructrice.

Communauté des îles San Blas

S’émerveiller du mode de vie paisible des tribus Kuna, pêcheurs-navigateurs installés sur les quelques 365 îlots paradisiaques d’un archipel à la beauté naturelle préservée.

Pause farniente

Séjourner dans une maison flottante à Bocas del Toro au nord-ouest du pays, un archipel à l’ambiance caribéenne bercé par la “surf attitude”.

Villages Emberas du Darién

S’aventurer au cœur de la forêt primaire la plus sauvage du pays à la rencontre de la tribu indigène des Emberas entouré d’une flore et d’une faune exotique sans pareil.

Les plus belles expériences de votre voyage au Panama

Nos conseillers vivent leur passion du voyage et partent régulièrement sur le terrain à la rencontre de nos partenaires et guides, afin de vous proposer des expériences inédites, fortes et authentiques !

1-1 2-1

Nos hôtels coup de
cœur
au Panama

Dénicher des lieux inspirés et séjourner dans des adresses confidentielles, cela fait partie intégrante du métier de conseiller chez Club Faune Voyages. Découvrez les hôtels coup de cœur de nos experts Panama.

1-2 2-2 4-2

Le voyage sur-mesure selon Club Faune Voyages

Un voyage personnalisé, adaptable à chaque instant pour laisser libre cours à votre imagination.

Écoute

La disponibilité d’un conseiller dédié, expert de la destination choisie.
En savoir plus

Exclusivité

Des adresses confidentielles, rencontres authentiques et expériences inédites.
En savoir plus

Service

Une conciergerie francophone et assistance 24h/24, des attentions de chaque instant.
En savoir plus

Engagement

Un tourisme de luxe solidaire grâce à des partenaires engagés.
En savoir plus

Construisons ensemble votre plus beau rêve d'ailleurs !